Environnement : l’état de la France se dégrade

En retard sur ses objectifs climatiques et en proie à une perte accélérée de sa biodiversité, la France, au regard du reste du monde, a perdu des points ces quatre dernières années sur la question environnementale, signale un rapport publié ce jeudi par le ministère de la Transition écologique : https://ree.developpement-durable.gouv.fr/donnees-et-ressources/ressources/publications/rapports/edition-2019/article/rapport-sur-l-etat-de-l-environnement-en-france-edition-2019

Point le plus noir : la France a très mal à sa biodiversité. Pas moins de 18 % des espèces qui y ont été évaluées par les scientifiques sont éteintes ou menacées. Une véritable hécatombe (39 % des espèces menacées) guette les îles d’outre-mer, les plus riches en matière de vivant. En métropole, les populations d’oiseaux communs, comme les hirondelles, sont décimées (-22 % entre 1989 et 2017). Les « progrès » de  l’artificialisation « aidant », les écosystèmes se réduisent et se dégradent. Seulement 20 % des habitats naturels d’intérêt communautaire sont dans un état de conservation jugé « favorable », les plus endommagés étant les dunes, les tourbières et autres milieux humides. Ils ne sont plus que 10 % à être encore dans les clous de la directive européenne Habitats-Faune-Flore.

 

Polémique autour d’un projet de contournement autoroutier en Camargue

Envisagée depuis les années 1990, cette infrastructure longue d’une trentaine de kilomètres va border la lisière du parc naturel régional. L’enquête publique doit être lancée d’ici à la fin de l’année. Les riverains, écologistes et agriculteurs envisagent un recours en justice.

Les riverains et associations de protection de l’environnement et du patrimoine de Camargue pensent tenir l’occasion de retarder le projet de contournement autoroutier d’ Arles envisagé par le gouvernement.

Lors d’une des concertations publiques de ce tracé organisée par la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) en janvier, des habitants ont pointé dans la présentation une erreur de plan susceptible de constituer une « tromperie manifeste du public », selon la responsable de l’Association Camargue environnement (Acen), Marie-Hélène Fabre. Elle a donc demandé l’organisation d’une nouvelle concertation, une requête restée lettre morte, et envisage désormais de porter l’affaire en justice.

Lire plus »

La Camargue divisée sur le projet autoroutier

«Voilà, c’est ici que devrait débuter le contournement.» Jean-Luc Moya, président de l’association environnementale Agir pour la Crau, lance un regard grave vers les pâturages qui longent la RN113 à Balarin, lieu-dit situé dans l’est d’Arles (Bouches-du-Rhône).

Lire plus »