Environnement : l’état de la France se dégrade

En retard sur ses objectifs climatiques et en proie à une perte accélérée de sa biodiversité, la France, au regard du reste du monde, a perdu des points ces quatre dernières années sur la question environnementale, signale un rapport publié ce jeudi par le ministère de la Transition écologique : https://ree.developpement-durable.gouv.fr/donnees-et-ressources/ressources/publications/rapports/edition-2019/article/rapport-sur-l-etat-de-l-environnement-en-france-edition-2019

Point le plus noir : la France a très mal à sa biodiversité. Pas moins de 18 % des espèces qui y ont été évaluées par les scientifiques sont éteintes ou menacées. Une véritable hécatombe (39 % des espèces menacées) guette les îles d’outre-mer, les plus riches en matière de vivant. En métropole, les populations d’oiseaux communs, comme les hirondelles, sont décimées (-22 % entre 1989 et 2017). Les « progrès » de  l’artificialisation « aidant », les écosystèmes se réduisent et se dégradent. Seulement 20 % des habitats naturels d’intérêt communautaire sont dans un état de conservation jugé « favorable », les plus endommagés étant les dunes, les tourbières et autres milieux humides. Ils ne sont plus que 10 % à être encore dans les clous de la directive européenne Habitats-Faune-Flore.

 

L’eau reprend ses droits en Camargue

Le Conservatoire du littoral restaure depuis 2008 les étangs et marais des salins de Camargue, redonnant ses droits à la nature.Façonnée depuis des siècles par la main de l’homme, la Camargue change de visage, sur fond de montée du niveau de la mer.

La Croix (22/02/2018)

Lire plus »
Fermer le menu