« C’est une ligne de front du changement climatique » : la Camargue menacée par une autoroute ?

Un collectif d’agriculteurs, d’éleveurs et d’écologistes s’oppose au contournement d’Arles qui balafrerait, selon eux, l’une des dernières zones humides d’Europe.

Par Audrey Emery

C’est un de ces serpents de mer dont la France a le secret, une arlésienne qui n’a sans doute jamais aussi bien porté son nom depuis la nouvelle d’Alphonse Daudet. Depuis vingt-cinq ans, les habitants d’Arles attendent la création d’un contournement autoroutier pour dévier le trafic de la RN 113, qui coupe leur ville en deux et draine quelque 80 000 véhicules par jour, dont 7 000 poids lourds rejoignant l’Italie ou l’Espagne.

« Imagine-t-on Carcassonne traversée par une autoroute ? » compare le créateur de l’émission Des racines et des ailes, Patrick de Carolis. Pour l’ancien président de Fr… [Réservé aux abonnés. Voir l’article sur le site www.lepoint.fr]

Les parutions 2021

La Camargue divisée sur le projet autoroutier

«Voilà, c’est ici que devrait débuter le contournement.» Jean-Luc Moya, président de l’association environnementale Agir pour la Crau, lance un regard grave vers les pâturages qui longent la RN113 à Balarin, lieu-dit situé dans l’est d’Arles (Bouches-du-Rhône).

Lire plus »